Sanglier

Sanglier

Sanglier ou (cochon sauvage) est apparu sur le massif de l’épine dans les années 90. Il venait principalement de Chaûtagne et de l’avant pays savoyard mais son effectif ne comptait que quelques individus. Depuis ces années sa population n’a fait que progresser pour atteindre aujourd’hui des centaines d’animaux. Compte tenue de cette population importante le massif de l’épine est classé en massif rouge ce qui autorise l’administration à imposer des mesures pour la réduction des effectifs. En effet la présence du sanglier en nombre important engendre des dégâts sur les cultures, les plantations et les prairies.

Les agriculteurs sont donc les premiers à subir la surpopulation et réclament un dédommagement pour les dégâts qui sont pris en charge indirectement par les chasseurs. Les chasseurs quant à eux mettent en œuvre une politique de gestion qui essaie de maintenir une population satisfaisante. C’est-à-dire un nombre suffisant de sangliers pour pouvoir les chasser et une population raisonnable pour éviter les dégâts.
Plus de détails

Afficher tous les 3 résultats